Chez Paul

Repaire de Paul R.d'A.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tournelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Tournelles   Mar 3 Oct - 17:04

En 1388, le Marais est très peu densément bâti, il compte encore des bois et des prairies, lorsque Charles VI (1368 – 1422) décide l’édification d’un nouvel hôtel royal, l’hôtel des Tournelles. A partir de 1436, l’hôtel accueille les rois de France: Charles VII (1402 – 1461) d’abord puis Louis XI (1423 - 1483), Charles VIII (1470 – 1498), Louis XII (1462 - 1515) et François Ier (1494 – 1547). La révolte parisienne contre Charles V et les exactions d’Etienne Marcel ont amené le roi à quitter l’île de la Cité pour le Marais. La royauté va s’établir durablement dans le quartier, à l’hôtel Saint-Pol puis aux Tournelles.
En 1559, la France connait le début des Guerre de religion lorsque le roi Henri II, décède à l’occasion d’un tournoi. Blessé à l’œil par la lance du comte de Montgomery, un protestant de surcroît, le roi rend son dernier souffle dans l’hôtel des Tournelles. Catherine de Médicis, sa femme, qui ne supporte plus d’y vivre, le fait raser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: Tournelles   Jeu 12 Oct - 16:24

L’hôtel des Tournelles était un ensemble de bâtiments édifié, à partir du XIVe siècle à Paris, au nord de l'actuelle place des Vosges. Il fut longtemps propriété des rois de France, bien que peu d'entre eux y résidèrent. Ce fut dans cet hôtel que le roi Henri II décéda, en 1559, des suites de sa blessure recue lors d'une joute. Après son décès, la veuve du roi, Catherine de Médicis, obtint la destruction de l'hôtel dont il ne subsiste rien aujourd'hui.

L’hôtel des Tournelles était situé sur le côté nord de l’actuelle place des Vosges. Au début du XVe siècle, l’ensemble du domaine s’étendait sur un énorme quadrilatère compris entre la rue Saint-Antoine, la rue des Tournelles, la rue de Turenne et au-delà de la rue Saint-Gilles qui fut percée à l’intérieur du parc du domaine. Durant l’occupation de Paris par les anglais (de 1420 à 1436), le duc de Bedford l’étendit encore par l’achat de huit arpents et demi aux religieuses de Sainte-Catherine, contre la somme de deux cent livres seize sous, prolongeant ainsi la propriété jusqu’à l’enceinte fortifiée de Paris, alors située à l’emplacement de l’actuel boulevard Richard Lenoir. Cette extension fut annulée en 1437 après le départ des anglais. L'entrée principale de l'hôtel se trouvait au fond de ce qui est aujourd’hui l’impasse Guéménée. On prétend que six mille personnes pouvaient y vivre à l’aise.
A l’image de l’Hôtel Saint-Pol, l’hôtel des Tournelles comprenait un ensemble de bâtiments répartis sur un terrain de plus de vingt arpents, une vingtaine de chapelles, de nombreux préaux, des étuves, douze galeries dont la fameuse galerie des courges construite par le duc de Bedford, ainsi nommée à cause de sa décoration de courges vertes peintes sur les murs. Sur ses combles, couverts de tuiles, étaient représentées ses armes, devises et armoiries. Le domaine comprenait aussi un labyrinthe nommé Dedalus, deux parcs plantés d’arbres, six jardins potagers et un champ labouré. La chambre du conseil était remarquable par ses ornements de la plus grande magnificence. Trois autres salles portaient le nom de salle des Écossais, salle de brique et salle pavée. Une partie de l'hôtel des Tournelles portait le nom de Logis du Roi dont la porte d’entrée était décorée d’un écusson aux armes de France, peint par Jean de Boulogne, dit de Paris. En 1464, Louis XI fit construire une galerie qui, partant de ce logis, traversait la rue Saint-Antoine pour aboutir à l'Hôtel-Neuf de madame d'Étampes. Il fit également construire un observatoire pour son médecin, le docteur Jacques Coitier. Par la suite des ménageries à l’image de celles de l’hôtel Saint-Paul furent ajoutées qui reçurent une partie des animaux qui étaient précédemment hébergés dans cette dernière. De nouveaux spécimens furent importés d’Afrique, dont des lions, ce qui valut aux enclos le nom d’hôtel des lions du Roi.
Il ne reste plus aucun vestige de l’hôtel, si ce n’est la copie d’une de ses portes qui occupe le portail sud de l'église Saint-Nicolas-des-Champs, et quelques caves enfouies sous certains immeubles du quartier.

http://curiarr.forumactif.org/post?p=83941&mode=quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
 
Tournelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Paul :: Le bureau :: Logis-
Sauter vers: