Chez Paul

Repaire de Paul R.d'A.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sancerre ou Hôtel d'Hercule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Sancerre ou Hôtel d'Hercule   Mar 3 Oct - 17:32

Situé au 5-7 rue des Grands-Augustins.

L'hôtel d'Hercule, ainsi nommé parce qu'on y avait peint les travaux de ce demi-dieu, fut d'abord occupé par le comte de Sancerre et par Jean le Visle. Jean de la Driesche, président en la chambre des comptes, l'ayant acquis, le fit rebâtir, et peu de temps après; le vendit à Louis Hallevin, seigneur de Piennes ; chambellan du roi. Charles VII l'acheta, moyennant 10,000 livres, par contrat passé le 25 juin 1493. Sous le règne de Louis XII, cet hôtel était occupé par Guillaume de Poitiers, seigneur de Clérieu. Le chancelier Duprat l'habita ensuite. En 1573, il appartenait à Antoine Duprat, petit-fils du chancelier et seigneur de Nantouillet.


Cette habitation était alors très vaste et s'étendait jusqu'à la seconde maison, en deçà de la rue Pavée, et en profondeur, jusqu'aux jardins de l'abbé de Saint-Denis. Sur une partie de l'emplacement de l'hôtel d'Hercule, l'hôtel de Savoie ou de Nemours fut construit.(rue était huppée, et bordée d'hôtels particuliers (hôtel de Brienne, hôtel de Savoisy) dont seul l'hôtel d'Angoulême subsiste.)


En 1671, cette dernière propriété fut abattue, et sur son emplacement on construisit la rue de Savoie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: Sancerre ou Hôtel d'Hercule   Jeu 12 Oct - 14:46

Cet hôtel, qui était fort vaste et qui s'étendait depuis la rue des Grands-Augus
tins jusqu'à la rue Pavée de l'ouest à l'est, et qui du nord au sud arrivait jusqu'aux
jardins de l'abbé de Saint-Denis, vers la rue Christine, avait été ainsi nommé
parce qu'on avait peint les travaux et les aventures du fils d'Alcmène dans les
appartements et même à l'extérieur. Ces peintures avaient été faites aux frais du
propriétaire, Jean de la Driesche, président de la chambre des comptes, lequel
l'avait acquis de la famille de Sancerre et le vendit ensuite au seigneur de Piennes,
chambellan du roi. M. de Piennes le céda pour la somme de dix mille livres à
CharlesVIII. Louis XII, son successeur, en donna la jouissance à Guillaume de
Poitiers, et François I" le céda en pleine propriété au chancelier Du Prat et à ses
descendants. - -
Il avait passé à titre héréditaire à Antoine Du Prat, seigneur de Nantouillet,
petit-fils du chancelier. Antoine Du Prat eut le malheur de tenir quelques propos
indiscrets sur le compte du duc d'Anjou (depuis Henri III), du roi de Navarre,
alors fort jeune (depuis Henri IV), et du duc de Guise; quelques écrivains
mettent au lieu de ce dernier le roi lui-même, Charles IX. Ces trois princes, in
formés des propos de Nantouillet(1), lui mandèrent qu'ils iraient le soir souper
à son hôtel d'Hercule ( c'était en septembre 1577). Nantouillet, qui prévoyait
quelque accident fâcheux, fit tout ce qu'il put pour se soustraire à ce dangereux
honneur. Après le souper, la suite des princes pilla ou jeta par les croisées l'ar
gent, la vaisselle et les meubles, et l'on assure que le vol ou le dégât ne fut pas
estimé à moins de cinquante mille livres. Le lendemain, dit l'Estoile, le premier
président fut trouver le roi (Charles IX), et lui dit que tout Paris était ému pour
le vol de la nuit passée, et que l'on disait que S. M. y était en personne et l'avait
fait pour rire; à quoi le roi ayant répondu, en jurant, que ceux qui le disaient en
avaient menti, le premier président répliqua : J'en ferai donc informer, sire. Non,
non, dit le roi, ne vous en mettez pas en peine; dites seulement à Nantouillet
qu'il aura trop forte partie, s'il en veut demander raison.
Et c'était là ce qu'on appelait jeux de princes, dans ce bon vieux temps si re
grettable, au dire d'une certaine classe d'écrivains qui voudraient de tout leur
cœur nous faire rétrograder jusqu'au quinzième siècle. A la vérité ils déclameraient
contre un tel acte; mais l'âge qu'ils prétendent nous rendre ne peut pas être scindé;
il faut le prendre tel qu'il est, avec ses mœurs, sa poésie, son langage, ses arts,
sa féodalité et ses jeux de princes.
Cet hôtel a eu jadis beaucoup de célébrité. Ce fut là que logea l'archiduc Phi
lippe lorsqu'il se rendait de la Flandre à Madrid en 1499; JacquesV, roi d'Écosse,
y demeura aussi en 1536, quand il vint à Paris épouser Madelaine de France. On
y a tenu pareillement pendant quelque temps les assemblées de l'ordre du Saint
Esprit. L'hôtel de Nemours fut pris en grande partie sur l'emplacement de celui
d'Hercule; cet hôtel de Nemours a fourni le sol de la rue de Savoie; l'hôtel
d'Hercule a été divisé entre un grand nombre de particuliers, dont les maisons
sont presque toutes habitées par des libraires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
 
Sancerre ou Hôtel d'Hercule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tétradrachme d'Alexandrie. Maximien Hercule
» Nummus de Maximien Hercule à Id
» Maximien Hercule
» follis de maximien hercule atelier de Londres
» HERCULE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Paul :: Le bureau :: Logis-
Sauter vers: