Chez Paul

Repaire de Paul R.d'A.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Barbette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: *Barbette   Jeu 12 Oct - 9:16

édifice / site
Hôtel Lemarié d'Aubigny (ancien)

localisation
Ile-de-France ; Paris ; Paris 3e Arrondissement

adresse
15 rue Barbette

dénomination
hôtel

éléments protégés MH
portail ; vantail

propriété
Propriété d'une personne privée

protection MH
1961/08/07 : inscrit MH
 
Portail monumental sur rue, y compris les vantaux : inscription par arrêté du 7 août 1961
type d'étude
Recensement immeubles MH
documentation MAP

référence
PA00086142
 
©️ Monuments historiques, 1992
date versement
1993/06/24
date mise à jour
2015/10/13
crédits photo
Atget, Eugène (photographe) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN






Le père et parrain en fut Étienne Barbette, un maître des monnaies, ensuite prévôt des marchands de 1298 à 1304. Son séjour, un morceau de roi, avait en effet pour assiette le parallélogramme formé par les rues Vieille-du-Temple, des Francs-Bourgeois, Payenne, du Parc-Royal et de la Perle. Philippe-le-Bel, conseillé par ce financier, altéra trois fois les monnaies, au grand mécontentement du populaire, qui se rua, en l'an 1306, sur l'hôtel de ce conseiller économiste, qu'il saccagea par le fer et la flamme jusqu'à raser les arbres des jardins.
Le nom de la Courtille-Barbette restait pourtant à ces parages, et l'hôtel fut réédifié par Jean de Montaigu maître d'hôtel du roi et vidame de Lannois, qui en reçut postérieurement le prix des deniers du Trésor royal. Charles VI fit augmenter la propriété, et notamment d'un bâtiment élevé à proximité de la porte Barbette, qui n'était pas la seule entrée de la courtine aristocratique.
(paris-pittoresque.com)



Rue Barbette, à Paris. - Cette rue du IIIe' arrondissement relie la rue Vieille-du-Temple à la rue Elzévir (ancienne rue des Trois-Pavillons). L'hôtel Barbette, qui a donné son nom à cette voie publique, tirait sa dénomination d'Étienne Barbette, maître des monnaies en 1298. Le roi Philippe-le-Bel, conseillé, dit-on, par ce financier, altéra trois fois les monnaies. Le peuple, pour en tirer vengeance, se porta en foule à l'hôtel Barbette , brûla, détruisit cette maison de plaisance, et arracha tous les arbres du jardin. Le roi, pendant cette émeute, s'était réfugié au Temple (
image: http://www.cosmovisions.com/btcf.gif
rue du Temple) avec ses barons; une partie des insurgés vint l'y assiéger en proférant ces cris : 
A bas Philippe-le-Bel; à bas le faux monnoyeur!
La sédition s'étant calmée le roi fit pendre vingt-huit prisonniers aux quatre entrées de Paris. Cet hôtel appartint, en 1403, à Jean de Montagu, souverain maître d'hôtel du roi et vidame de Laonois, qui le vendit cette même année à la reine Isabeau de Bavière, femme de Charles VI. C'est là, dit Sauval, qu'en 1407 elle accoucha d'un enfant mort. En sortant de cet hôtel le 23 novembre 1407, le duc d'Orléans fut assassiné à la porte Barbette. 
L'hôtel Barbette, en changeant de propriétaires, conserva néanmoins son nom primitif. Il passa à Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, maîtresse d'Henri II. Les duchesses. d'Aumale et de Bouillon le vendirent en 1561 à plusieurs particuliers, qui couvrirent son emplacement de maisons, et percèrent une rue qui fut achevée en 1563. On lui donna le nom de rue Neuve-Barbette, pour la distinguer de la rue Vieille-Barbette (c'était la dénomination affectée alors à une partie de la rue Vieille-du-Temple). (L.).
(cosmovisions.com)


Dernière édition par Paul le Ven 13 Oct - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: *Barbette   Jeu 12 Oct - 22:10

Citation :


NomHôtel Barbette ou Hôtel Lemarié d'Aubigny

Type d'édifice : Hôtel Particulier

Adresse : Situé au 15 rue Barbette

Epoque de construction 13e siècle

Histoire L'hôtel Barbette, qui a donné son nom à cette voie publique, tirait sa dénomination d'Étienne Barbette, maître des monnaies en 1298. Le roi Philippe-le-Bel, conseillé, dit-on, par ce financier, altéra trois fois les monnaies. Le peuple, pour en tirer vengeance, se porta en foule à l'hôtel Barbette , brûla, détruisit cette maison de plaisance, et arracha tous les arbres du jardin. Le roi, pendant cette émeute, s'était réfugié au Temple.Cet hôtel appartint, en 1403, à Jean de Montagu, souverain maître d'hôtel du roi et vidame de Laonois, qui le vendit cette même année à la reine Isabeau de Bavière, femme de Charles VI. C'est là, dit Sauval, qu'en 1407 elle accoucha d'un enfant mort. En sortant de cet hôtel le 23 novembre 1407, le duc d'Orléans fut assassiné à la porte Barbette. 
L'hôtel Barbette, en changeant de propriétaires, conserva néanmoins son nom primitif. Il passa à Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, maîtresse d'Henri II. Les duchesses. d'Aumale et de Bouillon le vendirent en 1561 à plusieurs particuliers, qui couvrirent son emplacement de maisons, et percèrent une rue qui fut achevée en 1563. On lui donna le nom de rue Neuve-Barbette, pour la distinguer de la rue Vieille-Barbette (c'était la dénomination affectée alors à une partie de la rue Vieille-du-Temple).   (


Architecture :  Portail monumental sur rue, y compris les vantaux  

Spoiler:
 



Référence :

    cosmovisions.comculture.gouv.fr



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
 
*Barbette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BLINDAGE DE BARBETTE ET DE TOURELLE
» Quel est ce bateau ?
» Le berlingot médiéval (1330)
» 1880-1906

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Paul :: Le bureau :: Logis-
Sauter vers: