Chez Paul

Repaire de Paul R.d'A.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reine-Blanche ou Hôtel de Marle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Reine-Blanche ou Hôtel de Marle.   Jeu 12 Oct - 15:14

Hôtel de Marle ou de la Reine-Blanche.


Vis-à-vis de l'ancienne chambre syndicale des libraires, à l'angle formé par
les rues du Foin et Boutebrie, du côté opposé à la caserne, il y a une maison
d'assez peu d'apparence, quoique vaste, désignée dans le quartier par une ri
dicule tradition qui ne s'est pas encore perdue, sous le nom d'Hôtel de la
Reine-Blanche. Suivant cette tradition, cette maison fut bâtie par Henri II, et
après la mort de ce prince, elle passa au pouvoir de sa veuve Catherine de Mé
dicis, qui vécut encore trente ans, depuis 1559 jusqu'en 1589.
La porte d'entrée de cet hôtel est à l'angle même des deux rues; elle n'offre pas d'autre singularité que cette position. L'inscription qu'on y a mise : Hôtel de
la Reine-Blanche, est toute moderne, mais on prétend qu'il y avait autrefois
un écusson portant champ d'azur à deux faces d'or, accompagnées de six be
sants, trois en chef, deux en cœur et un en pointe. Ces mêmes armoiries
étaient répétées aux deux côtés d'un autre grand écusson sculpté sur la porte
intérieure. Ce grand écusson portait trois C ou croissants entrelacés et surmontés d'une couronne royale. Au-dessus on voyait les armes de France, trois fleurs de
lis soutenues par deux génies. . - -
· L'écusson, les armes de France, les trois C, la tradition, ont donné lieu à de
longues et vives discussions.On prétendait que cette maison avait été construite par
IIenri II pour la duchesse de Valentinois. Tout cela manque de vraisemblance, et
n'est d'ailleurs fondé sur aucune preuve. Si Henri II avait construit ce prétendu
palais pour cette dame, et s'il y avait fait sculpter le chiffre de la duchesse,
il est plus que probable qu'il y aurait mêlé le sien; et dans aucun cas il n'au
rait surmonté de la couronne royale un pareil écusson. D'un autre côté, il n'au
rait pas laissé subsister les armoiries de Martin Fumée, fils du garde des sceaux, et déjà propriétaire de cette maison en 1541.Cette date exclut toute idée de cons
truction de la part de Henri II, dont le règne n'a commencé qu'en 1547; ce qui
tranche d'ailleurs toute difliculté, c'est que Jaillot a vu en 1772, entre les mains
de M. Rousseau, ancien conseiller des eaux et forêts, et à cette époque pro
priétaire de la maison dont il s'agit, une liste très suivie de tous les anciens pro
priétaires depuis cinq siècles, liste dans laquelle on ne voit figurer ni Henri II, ni
la duchesse de Valentinois, ni la reine Blanche. Avant Martin Fumée, le pro
priétaire était Henri de Marle en 1540, et dans beaucoup de titres, même pos
térieurs, cette maison continua d'être nommée Hôtel de Marle.
Au reste Jaillot conjecture que Martin Fumée, fils d'un garde des sceaux, oc
cupait à la cour quelque charge importante, soit dans la maison de la reine
Claude, première femme de François I", soit dans celle de Catherine de Médicis,
qui venait d'épouser Henri encore dauphin. Ces trois C sculptés en divers endroits
peuvent être regardés de sa part comme une marque de dévouement pour l'une
ou pour l'autre de ces princesses. - - - Quant à la tradition qui en fait une maison de la reine Blanche, elle est tout-à
fait dénuée de fondement. Il y avait autrefois beaucoup d'hôtels à Paris portant le
nom de la reine Blanche, soit parce qu'ils avaient appartenu à Blanche
d'Aquitaine, veuve de Louis-le-Fainéant, à Blanche de Castille, mère de Saint-Louis,
à Blanche de Bourgogne, femme de Charles-le-Bel, ou à Blanche d'Évreux, veuve
de Philippe de Valois; soit parce que c'était l'usage de donner à toutes les veuves
de nos rois le nom de Reine-Blanche, usage né de celui où elles étaient de
porter le deuil en blanc; mais au commencement du seizième siècle le deuil se
portait en noir : ce fut en noir qu'Anne de Bretagne le porta de Charles VIII; et
après elle, Marie d'Angleterre de Louis XII, Eléonore d'Autriche de François l",
et Catherine de Médicis elle-même, de Henri II.
Les armoiries ont été partout effacées. Tous les ornements encore existants con
sistent en deux colonnes qui ornent une porte intérieure, et quelques sculptures
qui les accompagnent. Le style de ces colonnes annonce le seizième siècle. On croit
savoir que Martin Fumée, devenu propriétaire de cette maison, la fit reconstruire
en grande partie; ce qui fait présumer que ces ornements lui sont dus, et nous
avons dit qu'il la possédait depuis 1541, c'est-à-dire au milien du seizième siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: Reine-Blanche ou Hôtel de Marle.   Jeu 12 Oct - 16:39

caché derrière la Manufacture des Tapisseries des Gobelins , entre les rues Berbier du Mets , Gustave Geoffroy et la rue des Gobelins ( ancienne rue de la Bièvre )
située sur les bords de la Bièvre

construire en 1290 , sur le chemin allant de l'Oursine au moulin de Croulebarbe

Après le drame, l'Hôtel de la Reine Blanche fut démoli en 1404 par ordre du Roi. Il fut reconstruit en à la fin du XVéme ou au début du XVIème siècle .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
Paul
Admin
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: Reine-Blanche ou Hôtel de Marle.   Sam 14 Oct - 16:29

A l'origine, maison située sur les bords de la Bièvre, ayant appartenu à Blanche de Bourgogne, femme de Charles IV le Bel qui mourut en 1325. C'est dans cet hôtel qu'eut lieu l'incendie du bal des Ardents en 1393. Il fut reconstruit fin XVe-début XVIe siècle, dont il reste encore des vestiges

bnf.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estebanvw.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reine-Blanche ou Hôtel de Marle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reine-Blanche ou Hôtel de Marle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival d'histoire vivante de Marle 2011
» Marle, festival multi époques 24 au 26 juin
» Marle 22-23 août 2015
» Aisne - Plombs de scelle "Abdou Sergeant - Marle".
» tapis pour macarons Demarle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Paul :: Le bureau :: Logis-
Sauter vers: